La ville Lumière se pare des couleurs de l’artiste conceptuel Iván Navarro en accueillant deux nouvelles expositions au Centquatre et à la galerie Templon. Alors que le centre culturel propose un éclairage rétrospectif sur plus de 20 ans de travail, la galerie dévoile une dizaine d’oeuvres inédites, réalisées pendant le confinement.

Né en 1972 à Santiago du Chili, Iván Navarro a grandi sous le régime de Pinochet avant d’émigrer en 1997 aux États-Unis. Fasciné par les codes du minimalisme et du design américains, il construit des sculptures électriques où la lumière est le medium fondamental. Hantée par son expérience de la dictature, son travail combine avec subtilité références artistiques et engagement politique. Chez lui, éclairage, illusions d’optique ou jeux de langage sont autant d’outils pour transformer l’espace, modifier le regard et explorer les questions de pouvoir et de contrôle.

En savoir plus
BIO PRESSE

Pour plus d’information cliquez sur chaque œuvre

Pour plus d’information cliquez sur chaque œuvre

Voir toutes les oeuvres >