Deux ans après sa dernière exposition à la galerie Templon, l’artiste belge Jan Van Imschoot, maître auto-proclamé de l’anarcho-baroque, revient dans son pays natal pour présenter un nouvel ensemble de natures mortes revisitées.

Dans Le bouillon de onze heures, Van Imschoot s’intéresse à la peinture de l’École du Nord du XVIIè siècle. L’artiste a choisi de puiser dans l’univers silencieux d’un des maîtres du genre: Willem Claeszoon Heda. Se situant dans la lignée des plus grands peintres flamands, Van Imschoot adapte la nature morte à son univers singulier pour lui rendre ses lettres de noblesse grâce à sa virtuosité et sa maîtrise du sujet.

En savoir plus
BIO PRESSE

Pour plus d’information cliquez sur chaque œuvre

Pour plus d’information cliquez sur chaque œuvre

Voir toutes les oeuvres >